Un écolabel modulaire pour un tourisme éco efficient et circulaire : le cas d’une pourvoirie au Québec

Description

Malgré leur abondance, les écolabels associés au tourisme manquent de rigueur, de transparence et de standardisation. Le projet vise donc à étudier en quoi la modularité et l’éco-efficience peuvent contribuer à la création d’écolabels mesurables et un tourisme circulaire.

D'abord le projet vise l’opérationnalisation d’un modèle conceptuel multi dimensions à l’aide d’outils d’évaluation scientifique, pour identifier les occasions de réduction à la source comme stratégie circulaire. Le concept de modularité vise à décomposer les systèmes complexes en modules, afin d’organiser l’étude de leurs compositions et interdépendances. Cette approche soutiendra l’analyse de la performance du système touristique, dans sa complexité. Un cas d’étude d’une pourvoirie québécoise permettra d’appliquer le modèle et de caractériser les activités, pour la collecte de données primaires et secondaires, en vue d’étudier les alternatives éco-efficientes.

Ensuite, le projet vise à développer des indicateurs d’éco-efficience suivant les principes de la modularité et en assimilant les capacités de charge en tourisme. Suite à une revue de littérature des capacités des charges, nous évaluerons l'incidence des scénarios sur celles-ci, à l’aide d’une analyse multicritères.

Finalement, le troisième objectif vise la création d’un cadre et d’un guide pour la mise en œuvre d’un écolabel de type III en tourisme.

Thématiques

  • Analyse du cycle de vie
  • Éco-efficience
  • Écolabel
  • Économie circulaire
  • Tourisme

Axe.s de recherche affilié.s

Axe 2 : Optimisation de la planification

Axe 3 : Maximisation des ressources et des produits

Membre(s)

  • Sophie Bernard

    ,Professeure, cotitulaire de l'axe 4 - Leviers politiques
  • Jean-Marc Frayet

    Ph.D., M.Sc., ing.,Professeur titulaire

Collaborateur.trice.s

Max Duval

Pourvoirie L'Aventurier du Gouin

Sarah Teigeiro

Doctorante Polytechnique Montréal

Montant accordé

15 000 $
Les avenues pour faire avancer une stratégie circulaire régionale pour la chaîne d’approvisionnement des batteries au lithium-ion en Amérique du Nord

Description

Avec l'intensification de l'électrification des appareils, la fabrication mondiale cumulée de cellules des batteries au lithium-ion (LIBs) pourrait quintupler d'ici 2030. En fin de vie, ces LIBs peuvent soit être valorisés, soit devenir des déchets (toxiques). À cet égard, l'Amérique du Nord a une opportunité unique de sécuriser et de construire une chaîne d'approvisionnement résiliente basée sur les principes d’économie circulaire. Ainsi, la région peut devenir un leader dans l'extraction, la production et la récupération des minéraux critiques pour les LiBs; y compris ceux qui sont rares, ou en pénurie comme le lithium.

Alors que se dessine une géopolitique des LiBs, l'objectif de ce projet est d'esquisser un plan stratégique pour un système d'approvisionnement régional basé sur l'économie circulaire. En particulier, le projet vise à :

  1. Estimer les forces, les opportunités, les vulnérabilités et les risques de la chaîne d'approvisionnement actuelle des batteries au lithium-ion en Amérique du Nord et chez ses fournisseurs internationaux.
  2. Conceptualiser et cartographier l'infrastructure régionale du LIBs
  3. Modéliser l'impact de la mise en œuvre de stratégies circulaires
  4. Identifier les opportunités d'investissement

Thématiques

  • Amérique du nord
  • Analyse du cycle de vie
  • Batteries au lithium-ion (LIBs)
  • Économie circulaire
  • Minéraux critiques
  • Politique publique
  • Sécurité de la chaîne d'approvisionnement

Axe.s de recherche affilié.s

Axe 2 : Optimisation de la planification

Axe 3 : Maximisation des ressources et des produits

Axe 4 : Leviers politiques

Membre(s)

  • Sophie Bernard

    ,Professeure, cotitulaire de l'axe 4 - Leviers politiques

Collaborateur.trice.s

Irune Echevarria

Étudiante Polytechnique Montréal

Montant accordé

15 000 $
Les résultats d’une étude pancanadienne sur le zéro déchet transformés en œuvre d’art et leurs impacts sur les comportements écoresponsables

Description

Au Canada, seulement 9% du plastique a été recyclé, en 2016, sachant que les emballages constituent 47% des déchets plastiques totaux. Plusieurs raisons sont en cause comme les limites opérationnelles des installations et le recyclage qui nécessite un tri sélectif et des contenants non contaminés. Pour répondre à cette problématique, ce projet vise à réaliser une étude pancanadienne sur les leviers de changement pour une transition vers une offre de produits zéro déchet.

Mais la principale nouveauté de ce projet réside dans la méthode de mobilisation des connaissances pour qui s'appuie sur la sensibilisation par l'art. Dix artistes (écrivains, musiciens, peintres…) auront le mandat d'analyser et de vulgariser les données qualitatives et quantitatives issues de la recherche. Cette démarche de cocréation est inclassable tant les retombées dépassent les normes des théories classiques des sciences environnementales. Elle s'inspire des postulats des méthodologies basés sur les arts, l'art sociologique et l'art écologique qui impliquent des interventions sociales engageant activement les communautés.

Les œuvres seront présentées dans des lieux passants pour offrir à un public non familier des milieux scientifiques et artistiques, une voie de compréhension et de discussion autour de l'écologie.

Thématiques

  • Comportements écoresponsables
  • Économie circulaire
  • Gestion du changement
  • Méthodologie basée sur les arts
  • Recherche-création
  • Zéro déchet

Axe.s de recherche affilié.s

Axe 1 : Changement et transition

Axe 4 : Leviers politiques

Membre(s)

  • Virginie Francoeur

    Ph.D.,Professeure adjointe
  • Sophie Bernard

    ,Professeure, cotitulaire de l'axe 4 - Leviers politiques

Collaborateur.trice.s

Valérie Demers

Chargée de projet RRECQ

Montant accordé

15 000 $
Modèles de gouvernance démocratique et participatif en économie sociale et durabilité en économie circulaire

Description

Ce projet vise à identifier et reconnaître les modèles et mécanismes de gouvernance démocratiques et participatifs des entreprises d’économie sociale (EÉS) porteurs d’une d'une durabilité en économie circulaire.

À ce jour, très peu d’études empiriques se sont intéressées à l’apport, aux conditions et aux modalités d’une gouvernance démocratique, participative et inclusive conçue comme levier à l’implantation de systèmes d’économie circulaires. Pourtant, les travaux menés par Territoires innnovants en économie sociale et solidaire (TIESS) au cours des dernières années sur les modèles d’affaires de circularité en économie sociale, pointent de plus en plus vers la nécessité de mieux comprendre les modèles de gouvernance démocratiques et participatifs porteurs.

Ce projet s'inscrit dans un projet porté par le TIESS depuis 5 ans et vise à positionner et déployer l'économie sociale comme acteur dans une économie circulaire soutenable. Les quatre membres de l’équipe participent de plus à un réseau international de recherche en économie sociale et économie circulaire actuellement en construction à l'initiative de deux des chercheurs de l'équipe.

Thématiques

  • Économie circulaire
  • Économie sociale
  • Modèle de gouvernance démocratique
  • Participation
  • Recherche-action

Axe.s de recherche affilié.s

Axe 1 : Changement et transition

Membre(s)

Collaborateur.trice.s

Amélie Artis

SciencesPo Grenoble

Justine Ballon

HEC Montréal

Montant accordé

15 000 $
Caractérisation de la qualité des emplois fondamentaux d’économie circulaire dans les entreprises d’économie sociale du Québec

Description

L’intérêt grandissant pour l’économie circulaire (EC) comme réponse aux exigences du développement durable (DD) suscite de nombreux questionnements quant aux transformations qu’elle induira, notamment sur le marché du travail.

Cette recherche vise donc à décrire, catégoriser et mesurer la qualité des emplois circulaires fondamentaux en ESS.

On distingue deux types d’emplois circulaires : les emplois fondamentaux (« core jobs ») et les emplois qualifiants (« enabling jobs »). Les emplois fondamentaux, sur lesquels se focalisent cette étude, permettent d’assurer le fonctionnement des boucles de matériaux, et forment le ciment de l’EC. Il est primordial de comprendre leurs caractéristiques et de s’assurer de leur qualité en amont des mutations à venir. C’est pourquoi cette recherche s’intéresse parallèlement à l’économie sociale et solidaire (ESS), qui regroupe des organismes et entreprises ayant pour objectif de promouvoir le bien-être social.

Thématiques

  • Changement
  • Développement durable
  • Économie circulaire
  • Économie Sociale et Solidaire
  • Emploi circulaire
  • Qualité de l'emploi

Axe.s de recherche affilié.s

Axe 1 : Changement et transition

Axe 4 : Leviers politiques

Membre(s)

  • Sophie Bernard

    ,Professeure, cotitulaire de l'axe 4 - Leviers politiques
  • Emmanuel Raufflet

    ,Professeur titulaire, cotitulaire de l’axe 1 - Gestion du changement et de la transition

Collaborateur.trice.s

Clara Alagy

Polytechnique Montréal

Gaëlle Généreux

TIESS

Montant accordé

15 000 $
Co-construction d’une compréhension locale de l’économie circulaire: imaginaire, évaluation et gouvernance à Victoriaville

Description

Le projet examine la vision, la gouvernance et les pratiques de l’EC au niveau municipal.

Il se focalise sur trois secteurs phares de l’EC, soit l’alimentation, l’énergie (incluant le transport) et les matières résiduelles (Keblowski et al 2020).

Deux questions de recherche sont ainsi mises de l’avant : 1. Quelles sont les compréhensions des acteurs clés de l’EC en général, mais aussi des pratiques et de l’évaluation de l’EC d’une ville et d’une région comme Victoriaville? 2. Comment l’EC est-elle gouvernée et pratiquée par les différents acteurs politiques et sociaux?

L’imaginaire sociotechnologique et la gouvernance de la transition socioécologique seront les deux principaux concepts mobilisés pour répondre aux questions de recherche.

Thématiques

  • Économie circulaire
  • Énergie
  • Gouvernance
  • Matières résiduelles
  • Politique énergétique
  • Transition
  • Transport

Axe.s de recherche affilié.s

Axe 1 : Changement et transition

Axe 2 : Optimisation de la planification

Axe 3 : Maximisation des ressources et des produits

Axe 4 : Leviers politiques

Membre(s)

Collaborateur.trice.s

Maëva Botrel

Cité de l'innovation circulaire

Valérie Lacombe

UQAM

Fabien Kerambrun

UQAM

Montant accordé

15 000 $
Fast fashion : destruction des invendus et politiques publiques

Description

Cette proposition de projet se penche de manière générale sur le phénomène de la mode rapide (MR, fast fashion en anglais) et, plus particulièrement, sur le comportement de destruction d’inventaires invendus par les détaillants. Ce projet examine les décisions en amont responsables des pratiques dommageables et comment les invendus, en tant que résidus post-industriels, font face à un manque de traitements de fin-devie circulaires. Le modèle théorique développé permettra d’explorer l’influence des politiques publiques sur l’impact environnemental de la MR.

Ce projet fait suite à une confirmation de la linéarité du secteur de l’habillement et le fardeau supplémentaire imposé par la MR et renforce le besoin de développer un modèle de mécanismes et d’incitations pouvant affecter positivement les décisions des détaillants pour la génération d’inventaires invendus.

Thématiques

  • Circularité textile
  • Comportement du consommateur
  • Consommation durable
  • Consommation et approvisionnement responsables
  • Économie circulaire
  • Sensibilisation des consommateurs

Axe.s de recherche affilié.s

Axe 1 : Changement et transition

Axe 2 : Optimisation de la planification

Axe 3 : Maximisation des ressources et des produits

Axe 4 : Leviers politiques

Membre(s)

  • Sophie Bernard

    ,Professeure, cotitulaire de l'axe 4 - Leviers politiques

Montant accordé

15 000 $
Impliquer le consommateur dans l’économie circulaire du plastique

Description

Cette étude est une recherche-action menée en partenariat avec la firme de service-conseil 5REDO. La firme a déjà créé une capacité interne pour faciliter la prise de décision, l'évaluation et les analyses de scénarios en ce qui concerne les technologies de recyclage mécanique et chimique, ainsi que l'utilisation de matériaux plastiques plus durables. Cependant, ces capacités ne tiennent pas compte de la manière dont les consommateurs pourraient contribuer aux efforts de recyclage.

L'objectif global de ce partenariat est d'étendre la capacité de 5REDO à prendre en compte et à s'appuyer sur le comportement des consommateurs lors du développement de solutions plastiques circulaires. Ce projet viendra compléter et renforcer les compétences de 5REDO dans ce domaine à travers les trois objectifs spécifiques suivants :

  1. Fournir un aperçu complet de la manière dont l'implication des consommateurs peut être mise à profit pour accélérer la transition vers une économie circulaire du plastique ;
  2. Estimer l'influence des facteurs internes et externes aux consommateurs, ainsi que leur interaction, pour évaluer comment les consommateurs pourraient participer à différentes initiatives visant à améliorer la gestion de la fin de vie des plastiques.
  3. Évaluer prospectivement le flux de plastique au Canada jusqu'en 2030 via différents scénarios, basés sur l'influence du comportement des consommateurs et des initiatives spécifiques d'implication des consommateurs.

Thématiques

  • Comportement du consommateur
  • Économie circulaire
  • Facteurs
  • Gestion des déchets
  • Implication
  • Plastique
  • Recyclage
  • Scénarios

Axe.s de recherche affilié.s

Axe 1 : Changement et transition

Membre(s)

Collaborateur.trice.s

Mahdi Takaffoli

5REDO

Ophela Zhang

5REDO
Le RRECQ est soutenu par les Fonds de recherche du Québec.
Fonds de recherche - Québec