Valorisation circulaire des digestats de biométhanisation avec la production de microalgues et l’élevage de larves d’insectes décomposeurs comestibles

Description

Le projet vise à développer une nouvelle voie de valorisation des digestats liquides de biométhanisation par la production de microalgues. Cette valorisation serait à la fois une solution pour réduire le coût du régime d’alimentation utilisé dans l’élevage des larves de mouches soldat noires et une réduction des coûts reliés à la disposition de ces eaux.

L’approche proposée est d’utiliser des digestats liquides de biométhanisation par une culture de microalgues et de formuler un régime d’alimentation à base de microalgues et de digestats solides.

La particularité de cette proposition est d’imbriquer un projet d’innovation circulaire dans une boucle d’économie circulaire en voie de naître. Son originalité réside pour sa part dans la préparation d’un régime d’alimentation à coût moindre pour l’élevage de larves de mouches soldat noires dont la composante principale est une production de microalgues à partir de digestat liquide de biométhanisation (un rejet).

Cette nouvelle approche de gestion des digestats liquides et de production d’insectes décomposeurs et comestibles s’insère harmonieusement dans l’économie circulaire de plusieurs villes et régions du Québec, et ailleurs dans le monde.

Thématiques

  • Biométhanisation
  • Digestats
  • Innovation
  • Insecte
  • Larves de mouches soldat noires
  • Microalgue
  • Valorisation

Axe.s de recherche affilié.s

Axe 2 : Optimisation de la planification

Axe 3 : Maximisation des ressources et des produits

Membre(s)

Collaborateur.trice.s

Kokou Adjallé

INRS Centre eau

Céline Vaneeckhaute

Université Laval

Marc-André Déry

Innofibre

Frédéric Marier

Nutrimago

Karméla Beaudouin

Nutrimago

Montant accordé

15 000 $
Vers un jumeau numérique géospatial aux services de l’économie circulaire: le cas de valorisation des matières organiques

Description

L’objectif général de ce projet est de mettre en place une collaboration interdisciplinaire pour établir les bases nécessaires pour la conception et le développement d’un jumeau numérique géospatial en support à la chaine de valorisation de matières organiques à l’échelle de la province du Québec. En particulier, la plateforme proposée mettra l’emphase sur l’analyse et la définition des indicateurs environnementaux, sociaux et économiques pour la valorisation des matières organiques résiduelles au Québec. Les objectifs spécifiques du projet consistent en

  1. l'élaboration d’un prototype de la plateforme proposé pour un scénario spécifique dans la région de la ville de Québec,
  2. l'établissement des bases scientifiques et méthodologiques innovantes pour l’extension du système proposé à l’échelle de la province de Québec,
  3. la préparation d'une demande de financement pour un projet structurant dans le contexte de chaine de valorisation de matières organiques avec les principes d’économie circulaire. Le projet sera réalisé en étroite collaboration entre l’équipe des chercheurs et les acteurs et les intervenants dans le domaine suivant une approche de co-construction.

Thématiques

  • Indicateurs environnementaux
  • Jumeau numérique
  • Matières organiques
  • Valorisation

Axe.s de recherche affilié.s

Axe 2 : Optimisation de la planification

Membre(s)

Collaborateur.trice.s

Céline Vaneeckhaute

Université Laval

Darvish Maryam

Université Laval

Philippe Barla

Université Laval

May Abidi

Université Laval

Montant accordé

15 000 $
Nouvelles approches contractuelles et en règlementation environnementale pour la mise en œuvre d’une chaîne d’approvisionnement circulaire dans le domaine du balayage de rue printanier

Description

Chaque année, dans les pays nordiques, des abrasifs de source minérale (sable et pierres concassées) sont achetés et épandus par les administrations publiques sur le réseau routier lors des opérations de viabilité hivernale. Pour les 31 000 km sous gestion du ministère des Transports du Québec, on parle d’une moyenne annuelle d’un million de tonnes d’abrasifs. Au printemps, une portion des abrasifs épandus est collectée lors des opérations de balayage du réseau routier. Sujette à une stricte réglementation environnementale, les balayures récupérées sont essentiellement enfouies. Considérant les effets négatifs monétaires et environnementaux de l’enfouissement, la faisabilité technique d’un conditionnement des abrasifs récupérés pour un réemploi en viabilité hivernale fut démontrée à l’échelle locale d’un procédé, e.g., par un tamisage de cette matière résiduelle. Ainsi, une partie des matières résiduelles collectées (les balayures) pourrait être réemployée en abrasifs via le déploiement d’une stratégie d’économie circulaire (ÉC), diminuant l’enfouissement et d’autant la consommation d’une ressource minérale vierge non-renouvelable. 

Ce projet vise donc à revoir la cartographie des flux de la chaine circulaire selon l’approche réglementaire d’un centre de valorisation du secteur construction, rénovation et démolition et à proposer des nouvelles approches contractuelles équitables pour la chaine circulaire.

Thématiques

  • Expérimentation urbaine
  • Gestion des déchets
  • Gouvernance
  • Innovation
  • Matières résiduelles
  • Politiques locales de circularité
  • Région circulaire
  • Valorisation
  • Ville circulaire

Axe.s de recherche affilié.s

Axe 2 : Optimisation de la planification

Axe 3 : Maximisation des ressources et des produits

Axe 4 : Leviers politiques

Membre(s)

  • Jean-François Audy

    ing.f., M.Sc., Ph.D. ,Professeur agrégé

Collaborateur.trice.s

Karine Bouchard

Biopterre

Florence Blouin

UQTR

Bechir Ben Daya

UQTR

Montant accordé

15 000 $
Filière de récupération du mobilier de bureau au Québec: contraintes et perspectives d’amélioration dans un esprit d’économie circulaire.

Description

Ce projet vise à faire un état de la situation de la filière de récupération et de valorisation du mobilier de bureau au Québec par un diagnostic des initiatives, une identification des acteurs impliqués et la réalisation d'un inventaire des types de mobilier et de leurs caractéristiques. Une identification des freins et des leviers au développement d'une filière de récupération du mobilier de bureau sera réalisée, ainsi qu'une veille nationale et internationale sur la gestion du mobilier de bureau en fin d'usage et les modèles d'affaires associés.

Thématiques

  • Analyse des coûts des flux de matières (ACFM)
  • Caractérisation de filière
  • État des lieux
  • Filière mobilier
  • PME
  • Valorisation

Axe.s de recherche affilié.s

Axe 2 : Optimisation de la planification

Axe 3 : Maximisation des ressources et des produits

Membre(s)

  • Marc Journeault

    Ph.D., CPA, MBA,Professeur, cotitulaire de l’axe 2 - Optimisation de la planification
  • Houssein Awada

    Ph.D.,Directeur scientifique INOVEM
  • Mathias Glaus

    ing., Ph.D.,Professeur, cotitulaire de l'axe 3 - Maximisation des ressources et des produits

Collaborateur.trice.s

Nicolas Pearson

INOVEM

Amel Hadj-Bouazza

INOVEM

Montant accordé

15 000 $
Le RRECQ est soutenu par les Fonds de recherche du Québec.
Fonds de recherche - Québec