Type de membre

  • Régulier

Institution

  • Université de Sherbrooke

Discipline(s)

  • Génie mécanique
  • Management
  • Philosophie

Expertises

  • Contextes idéologiques, politiques, économiques et sociaux des transformations sociales
  • Déterminisme et subjectivité dans l'action
  • Dynamique des transformations sociales
  • Impact social et économique des innovations

Activités scientifiques et affiliations

  • École de gestion

Biographie

Les recherches de Marie-Luc Arpin portent centralement sur le fondement paradoxal et les limites de la « résolution de problème », au sens large. Ses principaux champs d’intérêt sont donc les paradoxes organisationnels et sociaux, les reconfigurations de l’action collective organisée en contexte de transition socio-écologique (par ex. au sein de villes dites « intelligentes »), et les enjeux épistémologiques de la modélisation-mesure-gestion de la performance organisationnelle - plus particulièrement de la performance environnementale. L’un des axes principaux de son programme de recherche s’attache donc à la complexité croissante de la prise de décision administrative, ainsi qu’aux présupposés de base par lesquels cette complexité est confrontée au sein des organisations (par ex. via des tableaux de bord, des outils et modèles d’optimisation de la performance environnementale et sociale, le recours à divers processus de participation, etc.).

Axe.s de recherche affilié.s

Changement et transition

Optimisation de la planification

Maximisation des ressources et des produits

Leviers politiques

Le RRECQ est soutenu par les Fonds de recherche du Québec.
Fonds de recherche - Québec