Un écolabel modulaire pour un tourisme éco efficient et circulaire : le cas d’une pourvoirie au Québec

Description

Malgré leur abondance, les écolabels associés au tourisme manquent de rigueur, de transparence et de standardisation. Le projet vise donc à étudier en quoi la modularité et l’éco-efficience peuvent contribuer à la création d’écolabels mesurables et un tourisme circulaire.

D'abord le projet vise l’opérationnalisation d’un modèle conceptuel multi dimensions à l’aide d’outils d’évaluation scientifique, pour identifier les occasions de réduction à la source comme stratégie circulaire. Le concept de modularité vise à décomposer les systèmes complexes en modules, afin d’organiser l’étude de leurs compositions et interdépendances. Cette approche soutiendra l’analyse de la performance du système touristique, dans sa complexité. Un cas d’étude d’une pourvoirie québécoise permettra d’appliquer le modèle et de caractériser les activités, pour la collecte de données primaires et secondaires, en vue d’étudier les alternatives éco-efficientes.

Ensuite, le projet vise à développer des indicateurs d’éco-efficience suivant les principes de la modularité et en assimilant les capacités de charge en tourisme. Suite à une revue de littérature des capacités des charges, nous évaluerons l'incidence des scénarios sur celles-ci, à l’aide d’une analyse multicritères.

Finalement, le troisième objectif vise la création d’un cadre et d’un guide pour la mise en œuvre d’un écolabel de type III en tourisme.

Thématiques

  • Analyse du cycle de vie
  • Éco-efficience
  • Écolabel
  • Économie circulaire
  • Tourisme

Axe.s de recherche affilié.s

Axe 2 : Optimisation de la planification

Axe 3 : Maximisation des ressources et des produits

Membre(s)

  • Sophie Bernard

    ,Professeure, cotitulaire de l'axe 4 - Leviers politiques
  • Jean-Marc Frayet

    Ph.D., M.Sc., ing.,Professeur titulaire

Collaborateur.trice.s

Max Duval

Pourvoirie L'Aventurier du Gouin

Sarah Teigeiro

Doctorante Polytechnique Montréal

Montant accordé

15 000 $
Analyse et optimisation des opportunités de maillage et de revalorisation des coproduits énergétiques au sein du parc industriel et portuaire de Bécancour

Description

Le parc industriel et portuaire de Bécancour regroupe 11 entreprises industrielles, ainsi que plus d’une quinzaine d’entreprises de service. Ces entreprises utilisent collectivement plusieurs sources d’énergie pour leurs procédés industriels, ainsi que le chauffage de leurs bâtiments. Certaines d’entre elles produisent aussi localement de l’énergie, soit comme produit principal soit comme coproduit de production. La décarbonation de cette consommation d’énergie peut être réalisée selon plusieurs stratégies de l’économie circulaire (ÉC). D'une part, l’optimisation des procédés et la réutilisation locale de la chaleur résiduelle et d'autre part, la mise en place d’échanges locaux de coproduits énergétiques, ainsi que la mise en place d’infrastructures conjointes pour la mutualisation des coproduits.

Cette stratégie, issue du domaine de l’écologie industrielle, consiste à identifier et mettre en place des synergies industrielles au sein d’un parc, d’un territoire, ou d’une région, afin de développer une culture de revalorisation des sous-produits industriels, de collaboration et de partage des ressources au sein de symbioses industrielles. L’analyse technico-économique et éventuellement l’optimisation des choix de mise en œuvre de ces opportunités nécessitent à la fois une vision d’ensemble des possibilités de maillages des acteurs locaux, et une vision locale pour garantir à long terme la participation des acteurs. Dans le cas de synergies industrielles impliquant une mutualisation ou un investissement conjoint, la participation de l’ensemble des acteurs visés est nécessaire.

L’objectif général de ce projet comporte deux aspects. Le premier aspect est scientifique et concerne le développement d’un modèle de programmation linéaire mixte en nombre entier afin d’optimiser les opportunités de synergies et de maillages industriels au sein d’un parc industriel. Le second aspect est pratique et concerne la réalisation d’une étude technico-économique des opportunités de décarbonation des sources d’énergie utilisées dans le parc industriel et portuaire de Bécancour.

Thématiques

  • Décarbonisation
  • Éco-efficience
  • Écologie industrielle
  • Énergie
  • Optimisation des opérations
  • Procédés

Axe.s de recherche affilié.s

Axe 1 : Changement et transition

Axe 2 : Optimisation de la planification

Membre(s)

Collaborateur.trice.s

Léo Lamy-Laliberté

Polytechnique Montréal

Montant accordé

15 000 $
Le RRECQ est soutenu par les Fonds de recherche du Québec.
Fonds de recherche - Québec