Julie Metta, Candidate au PhD est rattachée à l’université KU Leuven.

La thèse de Julie porte sur le rôle du facteur humain dans l’économie circulaire. Les principaux intérêts de recherche de Julie sont l’économie de l’environnement, des ressources, du travail et du comportement. Julie développe des modèles économiques pour évaluer le potentiel de l’économie circulaire en ce qui concerne les composantes humaines (par exemple, le travail, les compétences, la redistribution). Julie a présenté les quatre chapitres articulant sa thèse.

L’objectif de cet événement était de Faire connaître la programmation de recherche du Réseau et les projets qui s’y rattachent.

Présentation à télécharger :

Le RRECQ est soutenu par les Fonds de recherche du Québec.
Fonds de recherche - Québec