Type de membre

  • Régulier

Institution

  • École de Technologie Supérieure - ETS

Discipline(s)

  • Génie mécanique

Expertises

  • Fabrication additive
  • Céramiques
  • Fabrication circulaire
  • Systèmes de production en circuit fermé
  • Industrie 4.0
  • Mécatronique

Activités scientifiques et affiliations

  • Département de génie mécanique

Axe.s de recherche affilié.s

Changement et transition

Optimisation de la planification

Maximisation des ressources et des produits

Leviers politiques

Projet.s financé.s par le RRECQ

Recyclage d’accessoires plastiques produits par impression 3D utilisées en contexte de radio-oncologie.

Description

Ce projet vise à acquérir des connaissances plus fondamentales sur la recyclabilité des plastiques utilisés dans un contexte médical. En s’intéressant au contexte particulier des bolus imprimés en 3D pour les soins oncologiques de radiothérapie, le projet souhaite évaluer l’influence des procédés de recyclage et des traitements de radiothérapie sur la structure et les propriétés du matériau utilisé (PLA : acide polylactique) avant de le réutiliser sur un autre patient.

Le projet se scinde donc en trois sous-objectifs :

  1. Déterminer dans quelle mesure la mise en forme répétée par déchiquetage-extrusion-impression 3D affecte les propriétés du PLA.
  2. Déterminer l’influence du traitement de radiothérapie, soit l’application répétée de photons ou électrons de haute énergie ainsi que l’application régulière de produits nettoyants sur les propriétés du polymère.
  3. Évaluer l’effet combiné de la mise en forme et du traitement radiothérapeutique sur la recyclabilité du PLA.

Thématiques

  • Milieu médical
  • Plastique
  • Polymère
  • Procédés
  • Recyclage
Développement d’une matière première recyclable infusée de métaux pour l’impression 3D à faible coût dans le contexte de la fabrication circulaire

Description

Ce projet porte sur le développement d’une nouvelle matière première recyclable pour l’impression 3D pour les imprimantes à faible coût.

Elle explore la réaction unique du nickel et du fer avec le monoxyde de carbone, formant respectivement du nickel et du fer carbonyle, qui fournit un mécanisme idéal pour le recyclage de ces métaux et des produits créés à partir de ces métaux.

Le projet vise le développement de filaments recyclables infusés de métal contenant de fortes concentrations de poudres de nickel et de fer carbonyle pour obtenir des pièces métalliques solides et fonctionnelles à l’aide de procédés d’impression 3D répandus et peu coûteux, tels que la fabrication de filaments fondus.

Thématiques

  • Fer
  • Métaux
  • Monoxyde de carbone
  • Nickel
  • Procédés
  • Recyclage
Développement de composites durables à partir de coquilles d’œuf usagées pour des applications pratiques utilisant la fabrication additive dans un contexte d’économie circulaire

Description

L’objectif principal de ce projet de recherche est de développer un matériau composite polymère (PLA) biosourcé comprenant des particules de coquille d’œuf avec des propriétés thermiques, mécaniques et biodégradables améliorées. Ainsi, ce projet vise à faire progresser à la fois l’entreprise canadienne de fabrication de prototypes rapides et l’industrie de la transformation des œufs dans les produits durables et les initiatives de fabrication circulaire, à ajouter de la valeur aux déchets de coquilles d’œuf et à développer un processus de fabrication pour la matière première d’impression 3D biopolymère contenant des particules de coquille d’œuf comme charge. Les matériaux composites seront caractérisés pour leurs propriétés thermiques, mécaniques et biodégradables. Les objectifs spécifiques à atteindre au cours du projet de quatre ans sont les suivants :

  1. identifier la taille idéale des particules de coquille d’œuf, la fraction pondérale et le revêtement de surface des particules pour produire des composites acide polylactique/coquille d’œuf par fabrication additive à l’aide d’imprimantes 3D standard à faible coût de type Fused Filament Forming (FFF) ;
  2. améliorer la biodégradabilité des composites d’acide polylactique en réduisant le temps de dégradation par l’ajout d’additifs compostables et en vérifiant leur effet sur les propriétés mécaniques ;
  3. déterminer la recyclabilité des filaments composites polymères remplis de coquille d’œuf développés.

Thématiques

  • Écoconception
  • Gains économiques
  • Innovation
  • Matières organiques
  • Polymère
Le RRECQ est soutenu par les Fonds de recherche du Québec.
Fonds de recherche - Québec