Analyse et optimisation des opportunités de maillage et de revalorisation des coproduits énergétiques au sein du parc industriel et portuaire de Bécancour

Description

Le parc industriel et portuaire de Bécancour regroupe 11 entreprises industrielles, ainsi que plus d’une quinzaine d’entreprises de service. Ces entreprises utilisent collectivement plusieurs sources d’énergie pour leurs procédés industriels, ainsi que le chauffage de leurs bâtiments. Certaines d’entre elles produisent aussi localement de l’énergie, soit comme produit principal soit comme coproduit de production. La décarbonation de cette consommation d’énergie peut être réalisée selon plusieurs stratégies de l’économie circulaire (ÉC). D'une part, l’optimisation des procédés et la réutilisation locale de la chaleur résiduelle et d'autre part, la mise en place d’échanges locaux de coproduits énergétiques, ainsi que la mise en place d’infrastructures conjointes pour la mutualisation des coproduits.

Cette stratégie, issue du domaine de l’écologie industrielle, consiste à identifier et mettre en place des synergies industrielles au sein d’un parc, d’un territoire, ou d’une région, afin de développer une culture de revalorisation des sous-produits industriels, de collaboration et de partage des ressources au sein de symbioses industrielles. L’analyse technico-économique et éventuellement l’optimisation des choix de mise en œuvre de ces opportunités nécessitent à la fois une vision d’ensemble des possibilités de maillages des acteurs locaux, et une vision locale pour garantir à long terme la participation des acteurs. Dans le cas de synergies industrielles impliquant une mutualisation ou un investissement conjoint, la participation de l’ensemble des acteurs visés est nécessaire.

L’objectif général de ce projet comporte deux aspects. Le premier aspect est scientifique et concerne le développement d’un modèle de programmation linéaire mixte en nombre entier afin d’optimiser les opportunités de synergies et de maillages industriels au sein d’un parc industriel. Le second aspect est pratique et concerne la réalisation d’une étude technico-économique des opportunités de décarbonation des sources d’énergie utilisées dans le parc industriel et portuaire de Bécancour.

Thématiques

  • Décarbonisation
  • Éco-efficience
  • Écologie industrielle
  • Énergie
  • Optimisation des opérations
  • Procédés

Axe.s de recherche affilié.s

Axe 1 : Changement et transition

Axe 2 : Optimisation de la planification

Membre(s)

Collaborateur.trice.s

Léo Lamy-Laliberté

Polytechnique Montréal

Montant accordé

15 000 $
Développement d’une matière première recyclable infusée de métaux pour l’impression 3D à faible coût dans le contexte de la fabrication circulaire

Description

Ce projet porte sur le développement d'une nouvelle matière première recyclable pour l'impression 3D pour les imprimantes à faible coût.

Elle explore la réaction unique du nickel et du fer avec le monoxyde de carbone, formant respectivement du nickel et du fer carbonyle, qui fournit un mécanisme idéal pour le recyclage de ces métaux et des produits créés à partir de ces métaux.

Le projet vise le développement de filaments recyclables infusés de métal contenant de fortes concentrations de poudres de nickel et de fer carbonyle pour obtenir des pièces métalliques solides et fonctionnelles à l'aide de procédés d'impression 3D répandus et peu coûteux, tels que la fabrication de filaments fondus.

Thématiques

  • Fer
  • Métaux
  • Monoxyde de carbone
  • Nickel
  • Procédés
  • Recyclage

Axe.s de recherche affilié.s

Axe 2 : Optimisation de la planification

Axe 3 : Maximisation des ressources et des produits

Membre(s)

Collaborateur.trice.s

Nicole Demarquette

ETS Montréal

Vladimir Paserin

VPM Research inc.

Daria Strugova

ETS Montréal

Montant accordé

15 000 $
Recyclage d’accessoires plastiques produits par impression 3D utilisées en contexte de radio-oncologie.

Description

Ce projet vise à acquérir des connaissances plus fondamentales sur la recyclabilité des plastiques utilisés dans un contexte médical. En s'intéressant au contexte particulier des bolus imprimés en 3D pour les soins oncologiques de radiothérapie, le projet souhaite évaluer l'influence des procédés de recyclage et des traitements de radiothérapie sur la structure et les propriétés du matériau utilisé (PLA : acide polylactique) avant de le réutiliser sur un autre patient.

Le projet se scinde donc en trois sous-objectifs :

  1. Déterminer dans quelle mesure la mise en forme répétée par déchiquetage-extrusion-impression 3D affecte les propriétés du PLA.
  2. Déterminer l’influence du traitement de radiothérapie, soit l’application répétée de photons ou électrons de haute énergie ainsi que l’application régulière de produits nettoyants sur les propriétés du polymère.
  3. Évaluer l’effet combiné de la mise en forme et du traitement radiothérapeutique sur la recyclabilité du PLA.

Thématiques

  • Milieu médical
  • Plastique
  • Polymère
  • Procédés
  • Recyclage

Axe.s de recherche affilié.s

Axe 2 : Optimisation de la planification

Axe 3 : Maximisation des ressources et des produits

Membre(s)

Collaborateur.trice.s

Nicole Demarquette

ETS Montréal

Stéphane Bedwani

CHUM

François De Blois

CHUM

Karim Zerouali

CHUM

Julie Genoyer

Étudiante ETS Montréal

Montant accordé

15 000 $
Simplification et adaptation de l’analyse des coûts des flux de matière (ACFM) au contexte des PMEs

Description

L’utilisation d’une ACFM peut apporter de nombreux bénéfices à l’entreprise, incluant notamment une meilleure évaluation et compréhension des coûts reliés aux inefficacités matérielles, la mise en lumière des gains économiques d’une réduction du gaspillage et des pertes en cours de production et l’identification et la priorisation d’actions à entreprendre, tel le remplacement des intrants, la modification des procédés, le recyclage interne ou la vente de sous-produits, permettant d’accroître la rentabilité de l’organisation. En outre, il s’agit d’un outil puissant pour convaincre les dirigeants d’entreprises de se préoccuper d’enjeux environnementaux.

Bien que la réalisation d’une ACFM soit pertinente, celle-ci nécessite une modélisation détaillée des flux de matière en entreprise. L’utilisation de cet outil requiert une collecte de données énergivore et demande une connaissance approfondie des coûts de production. Cette analyse demande donc du temps, des ressources et une expertise qui n’est pas disponible dans toutes les organisations

Basé sur ces constats, ce projet de recherche vise à développer une méthodologie simplifiée d’ACFM facilitant son utilisation dans les PMEs et à démontrer les bénéfices et les retombées de l’utilisation de l’ACFM simplifiée dans les PMEs.

Thématiques

  • Analyse des coûts des flux de matières (ACFM)
  • Coûts de production
  • Entrepreneuriat
  • Gains économiques
  • Gestion des déchets
  • Petite entreprise
  • PME
  • Priorisation
  • Procédés
  • Recyclage
  • Rentabilité

Axe.s de recherche affilié.s

Axe 2 : Optimisation de la planification

Axe 3 : Maximisation des ressources et des produits

Membre(s)

  • Marc Journeault

    Ph.D., CPA, MBA,Professeur, cotitulaire de l’axe 2 - Optimisation de la planification

Collaborateur.trice.s

Julien Beaulieu

CTTEI

Montant accordé

15 000 $
Le RRECQ est soutenu par les Fonds de recherche du Québec.
Fonds de recherche - Québec